Recherche scientifique pour le centre de protonthérapie

Type de recherches

Le centre de protonthérapie se compose de deux espaces, aussi appelés bunkers. L'un est utilisé pour le traitement des patients et la recherche clinique, l'autre pour la recherche pré-clinique, plus appliquée.

Dans la disposition actuelle, deux accélérateurs de particules distincts sont aussi prévus : un pour le bunker clinique et l’autre pour le bunker de recherche. Les deux bunkers peuvent ainsi fonctionner tout à fait indépendamment l’un de l’autre.

Cet agencement unique offre plusieurs avantages :

  • Des recherches peuvent être menées pendant les heures de travail.
  • Des dispositifs d’essai peuvent rester en place un certain temps.
  • Il est possible de mener des recherches précliniques sur des cellules et des animaux de laboratoire.

Dans le cadre de la recherche sur une possible extension du nombre de patients pouvant être traités par protonthérapie, un grand nombre d'études cliniques seront également menées. En voici quelques exemples :

  • Études de planification : en ayant recours à des modèles mathématiques, on peut prédire pour chaque patient individuellement la réduction potentielle des effets secondaires si l’on utilisait la protonthérapie au lieu de la photonthérapie. Des études cliniques seront mises en place pour affiner et valider ces modèles
  • Études randomisées pour démontrer la valeur ajoutée de la protonthérapie par rapport à la photonthérapie sur le plan du contrôle de la tumeur.
  • Études d'enregistrement : le but de ces études d'enregistrement est de recueillir des connaissances supplémentaires sur les résultats du traitement par protonthérapie, comme le contrôle de la tumeur et les effets secondaires (retardés) éventuels (p. ex. E2-RADIatE – ParticleCare cohort).

Les recherches sont menées en étroite collaboration avec différents centres universitaires et instituts de recherche de premier plan, nationaux et internationaux (p. ex. SCK∙CEN, le Centre d'étude de l’énergie nucléaire à Mol), ainsi qu'avec des partenaires industriels (comme IBA, le fournisseur de l'unité de protonthérapie). Le centre de protonthérapie fait aussi partie du ‘European Particle Therapy Network’ (EPTN).

Participation à la recherche

Si vous entrez en ligne de compte pour participer à une étude particulière, le radio-oncologue traitant ou un chercheur vous invitera à y participer. Il vous informera, à la fois oralement et par écrit, sur la recherche en question.

La participation à une étude se fait sur base volontaire et ne peut en aucun cas faire l’objet d'une quelconque pression. Cela signifie que vous avez le droit de ne pas participer à l'étude. Votre décision n’aura aucune influence sur la relation avec le chercheur ou votre médecin traitant, ni sur la qualité de vos soins médicaux futurs.

Enregistrement des données

Dans le cadre du remboursement du traitement de protonthérapie par l'INAMI/RIZIV, l'enregistrement des données (de suivi) auprès de la Fondation Registre du Cancer est obligatoire.

Dernière mise à jour: 2 juillet 2020