Protonthérapie

La protonthérapie est une technique d'irradiation innovante dans laquelle on utilise un faisceau de protons, et non un faisceau de photons (rayons X) comme dans la radiothérapie classique.

Pour pouvoir tout suivre correctement, nous commençons, dans un premier temps, avec le traitement des tumeurs intracrâniennes. Dans une deuxième phase, des traitements plus complexes, comme les irradiations craniospinales, sont envisageables. Dans une troisième phase, nous procédons au traitement des tumeurs à d'autres emplacements. La date de début de ces deuxième et troisième phases vous est communiquée dès que nous la connaissons.

Déroulement du traitement

À propos de la protonthérapie

La radiothérapie (irradiation) occupe une place importante dans le traitement des patients atteints d’un cancer. Environ 40 à 50 % des patients atteints d’un cancer sont, à un moment ou l’autre pendant leur maladie, traités par radiothérapie, combinée éventuellement avec de la chimiothérapie et/ou des médicaments spécifiques. La majorité des patients irradiés sont traités dans un but curatif, mais la radiothérapie joue aussi un rôle important dans le traitement palliatif des troubles.

L’irradiation est possible par différentes techniques. La technique d'irradiation la plus indiquée sera choisie en fonction, notamment, du type de tumeur, de la taille et de la forme de la tumeur, de sa localisation et de sa situation par rapport aux tissus sains environnants. Le but, ici, est toujours d'administrer une dose de rayonnement maximale à la tumeur et de limiter autant que possible l’exposition des tissus sains. Malgré les grandes avancées technologiques de ces dernières années, avec les techniques de radiothérapie conventionnelles, il reste parfois difficile dans certaines situations (p. ex. chez les jeunes patients ou pour des tumeurs situées à proximité de structures très sensibles) d'épargner suffisamment les tissus sains qui entourent la tumeur. La protonthérapie peut offrir une solution à ce problème dans la mesure où, dans des cas sélectifs, elle permet de réduire la charge d'irradiation sur les tissus sains à dose tumorale constante.

Si vous souhaitez en savoir plus, consultez le site web de l’INAMI consacré à l’hadronthérapie.

Dernière mise à jour: 15 septembre 2020