Indications et critères supplémentaires pour la protonthérapie

Pour être éligibles à la protonthérapie, les demandes doivent répondre à la fois à certaines indications et à un certain nombre de critères supplémentaires.

En cas de doute sur l'éligibilité d'une indication particulière à la protonthérapie - même si elle ne figure pas sur la liste des indications standard - veuillez contacter PARTICLE à l'adresse protontherapy@uzleuven.be.

Type tumeur

Chordome de la base du crâne, (para)spinal

Chondrosarcome de la base du crâne

Sarcome “adult soft tissue”, (para)spinal

Sarcome du bassin

Rhabdomyosarcome

Ewing's sarcome

Rétinoblastome

Gliome de faible grade (e.a. du « optic pathway 

Ependymome

Craniopharyngiome

Tumeurs parenchymateuses de l’épiphyse (“not pineoblastoma”)

 Esthésioneuroblastome

 Kiemceltumoren van het centraal zenuwstelsel

 Médulloblastome / tumeurs neuroectodermales primitives (TNEP)

Germinome du système nerveux central

Ostéosarcome non résécable

ATRT (atypical teratoid rhabdoid tumor)

Tumeurs primaires du système nerveux central nécessitant une
irradiation craniospinale, dans un but curatif

 

Conditions complémentaires

  • Selon le rapport COM la radiothérapie est indiquée, en outre la radiothérapie avec les protons est le traitement radiothérapeutique le plus approprié.
  • But curatif (pas de traitement palliatif).
  • Il s'agit d’un premier traitement radiothérapeutique de l'affection pour laquelle on réfère
  • Des tumeurs bénignes du système nerveux central qui – en raison de leur localisation - ne peuvent pas être traitées d'une autre façon, sont retenues comme indication à condition que l'on dispose d'un avis multidisciplinaire (au moins un neurochirurgien et un radiothérapeute y ont participé) par lequel la protonthérapie s’avère être l'unique traitement possible.

Type tumeur

Mélanome oculaire, pour lequel un traitement par brachythérapie n’est pas possible

Chordome de la base du crâne, paraspinal ou sacral

Chondrosarcome/sarcome de la base du crâne, paraspinal ou sacral

Méningiome, pour lequel aucun autre traitement médical (chirurgie, chimiothérapie, photonthérapie, …) n’est possible

Malformations artério-veineuses (MAV), intracérébral, pour lesquelles aucun traitement chirurgical, embolisation ou radiothérapie aux photons (stéréotactique) n’est possible ou que cela a déjà été pratiqué sans succès

Médulloblastome

Tumeurs primaires du système nerveux central nécessitant une irradiation craniospinale, dans un but curatif

Conditions complémentaires

  • Selon le rapport COM la radiothérapie est indiquée, en outre la radiothérapie avec les protons est le traitement radiothérapeutique le plus approprié.
  • Pour le mélanome intraoculaire, l’avis d'un centre spécialisé (KULeuven, UCL) est en outre exigé dans lequel il est confirmé qu'aucun traitement par brachythérapie n’est possible.
  • But curatif (pas de traitement palliatif).
  • Il s'agit d’un premier traitement radiothérapeutique de l'affection pour laquelle on réfère.
  • Des tumeurs bénignes du système nerveux central qui – en raison de leur localisation - ne peuvent pas être traitées d'une autre façon, sont retenues comme indication à condition que l'on dispose d'un avis multidisciplinaire (au moins un neurochirurgien et un radiothérapeute y ont participé) par lequel la protonthérapie s’avère être l'unique traitement possible (MAV, méningiome, …).

Critères généraux de sélection qui seront étudiés pour chaque patient pour lequel un dossier de demande pour hadronthérapie sera introduit :

  • bon état général (grade 0 ou 1 classification OMS – voir en annexe).
  • pas de comorbidité dont la survie au-delà de 5 ans parait invraisemblable.
  • pas d’autres facteurs présents, tels que des traitements médicaux en cours, qui rendent trop difficile ou impossible le séjour nécessaire à l’étranger.

WHO/ECOG PERFORMANCE STATUS*

Grade 0: fully active, able to carry on all pre-disease performance without restriction
Grade 1: restricted in physically strenuous activity but ambulatory and able to carry out work of a light or sedentary nature, e.g., light house work, office work
Grade 2: ambulatory and capable of all self-care but unable to carry out any work activities. Up and about more than 50% of waking hours
Grade 3: capable of only limited self-care, confined to bed or chair more than 50% of waking hours
Grade 4: completely disabled. Cannot carry on any self-care. Totally confined to bed or chair

** as published in: “Oken, M.M., Creech, R.H., Tormey, D.C., Horton, J., Davis, T.E., McFadden, E.T., Carbone, P.P.: Toxicity And Response Criteria Of The Eastern Cooperative Oncology Group. Am J Clin Oncol 5:649-65

Dernière mise à jour: 17 février 2023