L'analyse de traces biologiques en vue d'identifier le donneur des traces a déjà une longue histoire qui remonte à l'utilisation des groupes sanguins dans le cadre de l'examen médico-légal par Landsteiner et Richter en 1903. Mais ce n'est qu'avec l'introduction des méthodes d'analyse de l'ADN dans l'examen des traces biologiques par Sir Alec Jeffreys en 1985 qu'il est devenu possible d'identifier, avec une très grande probabilité, le donneur d'une trace biologique. Il en résulte que l'analyse de l'ADN constitue aujourd'hui la norme pour l'identification de traces biologiques ou pour l'établissement de la parenté biologique entre des personnes.

Le laboratoirecentre de génétique médico-légale et d'archéologie moléculaire assure, au sein du centre médico-légal, le service et la recherche scientifique pour les domaines suivants :

  1. Examen de pièces à conviction et de traces biologiques
  2. Génétique de populations humaines
  3. Archéologie moléculaire et recherche historique

Ce service médico-légal d'identification génétique et de détermination de la parenté est accrédité depuis mars 2003 par le BELAC (jusqu’à 1 août 2006 BELTEST) selon la norme internationale ISO 17025. Le 28 mai 2004, le laboratoire a été officiellement agréé par le ministre belge de la Justice pour l'exécution d'analyses ADN dans les affaires criminelles.